Compagnie Super Trop Top

Accueil > Equipe > Dorian Rossel

Dorian Rossel

Metteur en scène

Franco-suisse, Dorian Rossel sort diplômé de l’Ecole Serge Martin à Genève en 1996. Il mène ses premières créations avec le collectif transdisciplinaire Demain on change de nom (1998–2005). En 2004, il fonde la Cie STT. Anne Bisang l’invite comme Artiste Associé à la Comédie de Genève où il crée Quartier Lointain, Soupçons et L’Usage du Monde. Au Théâtre Am Stram Gram, il monte La Tempête de Shakespeare dans une version tout public. Puis il chemine au côté de René Gonzalez comme Compagnon du bord de l’eau au Théâtre Vidy Lausanne. Il tourne avec différents spectacles dont Quartier Lointain au Monfort et au Théâtre de la Ville. En 2012 il devient Artiste Associé au Théâtre Forum Meyrin dirigé par Anne Bruschweiler.
En 2014 il crée Oblomov à la Comédie de Reims en tournée et au Festival Off d’Avignon et Une femme sans histoire à La Bâtie en co-production avec Bonlieu SN d’Annecy et en tournée. Dans un souci de médiation il crée L’avare pour les classes. Il donne divers stages de formation à la Manufacture, à la Haute Ecole de Théâtre de Suisse Romande, à l’ERAC à Cannes et à l’Ecole de la Comédie de Saint-Etienne. En 2016 il crée Voyage à Tokyo avec Yoshi Oida, fidèle acteur de Peter Brook.

HISTORIQUE DE LA CIE STT

La compagnie STT a été fondée en 2004. Entouré d’une équipe fidèle, Dorian Rossel favorise le travail d’échange et de partage entre tous les intervenants et confère une place majeure aux artistes en scène (acteurs, danseurs, musiciens…).
Un des traits distinctifs de la compagnie réside dans le choix des textes, qui ne sont généralement pas empruntés au répertoire théâtral : un œuvre romanesque, un film, un essai, un article, une problématique, une bande dessinée, une partition musicale. Les spectacles sont conçus dans un va-et-vient entre l’élaboration dramaturgique et le travail du plateau. La dimension empirique de la démarche est fondamentale, qui implique une réévaluation permanente de ce qui se construit au fil des sessions de recherche et des répétitions. Le travail choral est aussi fondamental, les acteurs étant quasiment toujours tous en scène, passant d’un personnage à un autre sans qu’aucun réalisme ne soit recherché. De ce fait, l’illusion théâtrale est affirmée. Nous privilégions donc les ressources cachées du théâtre, l’inventivité de la scène, par une esthétique qui préfère les vides que les pleins, la retenue plutôt que les effets spectaculaires. Cela afin de laisser les « œuvres ouvertes », invitant le spectateur à combler les « vides » par son imaginaire.

COLLABORATIONS
sur scène

Noémi Alberganti, Carine Barbey, Marc-Etienne Besson, Julien Basler Céline Bolomey, Patricia Bosshard, Antonio Buil, Fiamma Camesi, Audrey Cavelius, Nicolas Chapoulier, Sarah Chaumette, Vincent Coppey, Paul Courlet, Rodophe Dekowski, Catherine Delmar, Mathieu Delmonte, Thibaut Evrard, Etienne Fague, Xavier Fernandez-Cavada, Mélanie Foulon, Laurent Frattale, Christian Geffroy Schlittler, Anne Gillot, Mathias Glayre, David Gobet, Dominique Gubser, Elsa Grzeszczak, Jean-Michel Guérin, Arek Gurunian, Jean-Louis Johannides, Fabien Joubert, Karim Kadjar, Delphine Lanza, Sophie Lebrun, Alexeï Levin, Katja Loher, Martin Legros, Mathieu Loth, Jean-Luc Marchina, Jérôme Ogier, Paola Pagani, Aurélien Patouillard, Vincent Rime, David Robin, Michel Ruotolo, Boubacar Samb, Sodadeth San, Barbara Schlittler, Cédric Simon, Anne Steffens, Karin Suter, André Tapia Fernandez, Pauline Wassermann, Elodie Weber, Paulette Wright.

©photo : Lucie Vigoureux

Super Trop Top